top of page

La portée philosophique et éthique de l'hébertisme

Dernière mise à jour : 4 oct. 2022

Le message de Georges Hébert décrit par son fils, Régis Hébert.


L'hébertisme a une portée bien plus large que la seule éducation physique. Que ce soit au travers de la finalité de ses actions ou par le renforcement de la volition, en passant évidemment par la culture de l'esprit d'entraide, découvrons le message que cette philosophie transporte au travers de la plume du fils de Georges Hébert, Régis.




L'enjeu


Face aux défis idéologiques de notre époque, des hommes de toutes origines, croyances et métiers se sont penchés sur la méthode naturelle pour en déceler le message et la portée. Beaucoup ont dit qu’ils étaient en avance sur notre siècle. Il est plus judicieux de dire que son œuvre n’a pas d’époque.

Si l’hébertisme, ou mise en application de la méthode naturelle, est considéré à juste titre comme une philosophie, il n’est ni arbitraire ni détaché des progrès de civilisation. Bien au contraire.


Dire que l’Hébertisme est inconciliable avec les conceptions, la mentalité et les objectifs matérialistes, c’est évident, en particulier ceux du sport. Dire que l’Hébertisme est une conséquence du génie du christianisme dans la conduite de l’Homme vers la perfection physique est moins répandu mais exact.


Comme l’a dit Georges Hébert, il n’a rien inventé. Il n’a fait que rendre évident ce qui est, mais n’avait pu être révélé avant lui : la loi naturelle de développement physique selon le plan de la création par la soumission à son ordre, n'est pas seulement temporelle ou animale, mais humaine : l’éducation virile et morale.


Ces constatations ne plaisent pas à tous : dès lors, la méthode naturelle est utilisée en partie, par chacun pour son efficacité dans le domaine physique, mais souvent vidée de son sens profond, en occultant sa finalité éducative virile et morale, celle de « faire un Homme ».

« [...] en plus de la dimension physique, comptait pour Georges Hébert la formation d'Hommes socialement responsables et utiles à leurs Frères. »

Le message


Nous ne pouvons mieux résumer le message de Georges Hébert que par la formule qu’il écrivit lui-même dans la "culture virile" :

« Tout homme voulant vivre sa vie dans la plénitude de ses moyens a, envers lui et les autres :

  • Des devoirs physiques à remplir,

  • Des devoirs moraux à observer,

  • Des obligations sociales à respecter. »

Formule qui illustre parfaitement qu'en plus de la dimension physique, comptait pour Georges Hébert la formation «d’Hommes » socialement responsables et utiles à leurs frères.


Voilà pourquoi cette œuvre que la renommée a appelée Hébertisme constitue non seulement une éducation mais aussi sûrement une éthique physique.


Régis Hébert


 

Pour en savoir plus sur l'histoire de la création de l'hébertisme, n'hésitez pas à visiter la page dédiée.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page