top of page

Méthode naturelle, parkour, crossfit, street workout... Quelles différences ?

Dernière mise à jour : 2 sept. 2022

De nombreuses pratiques d'entraînement physique sont proposées : on parle de parcs de street workout, de compétitions de parkour, de salles de crossfit, d'entraînements en méthode naturelle... Quelle différence entre toutes ces pratiques ? Tour d'horizon du vocabulaire sportif.



À la française : la méthode naturelle



Dès le début du XXème siècle, Georges Hébert commence à étudier le développement physique humain pour faire face à la sédentarité croissante. Il développe alors une méthode d'éducation physique complète, adaptée à tous les publics (hommes comme femmes, enfant comme adultes, sportifs ou non) pour laquelle il publiera des dizaines d'ouvrages. Elle se base sur 10 familles d'exercices : la marche, la course, la quadrupédie, le grimper, le lever/porter, le saut, le lancer, l'équilibre, la défense et la natation. Cette méthode se veut être le plus alignée possible à la nature humaine et se pratique au contact de la nature. Elle prend rapidement le nom de "méthode naturelle" et a pour devise "être fort pour être utile". En effet elle est très axée sur l'entraide et l'altruisme.


"Être fort pour être utile", la devise de Georges Hébert, découvreur de l'hébertisme

Avec le début de la première guerre mondiale, les troupes françaises se rendent rapidement compte que les soldats ne sont pas prêts physiquement. Ils cherchent une manière de les entraîner efficacement face aux réalités de la guerre : il faut savoir courir, sauter dans une tranchée, se hisser pour en sortir, ramper sous des débris... La tâche est alors confiée à Georges Hébert qui, fort de ses premières expériences avec la méthode naturelle et notamment des entraînements dits en "parcours", crée le parcours du combattant. C'est un chemin agrémenté d'une vingtaine d'obstacles tous différents. Il est très facile à mettre en place, réplicable, et ne nécessite que très peu de supervision d'un entraîneur pour être efficace. Il est aujourd'hui toujours utilisé dans différents corps militaires.





Le CrossFit : la routine de Greg Glassman



Dans les années 70, aux Etats-Unis, Greg et Lauren Glassman transforment peu à peu leur garage en salle d'entraînement. Ils cherchent à développer une routine quotidienne pour se maintenir en forme. Au fur et à mesure, ils développent des programmes d'entraînement qu'ils proposent autour d'eux. Ils les appellent "WOD" pour "Workout Of a Day", soit "entrainement du jour" en français. La discipline est nommée "CrossFit", contraction de "cross" et "fitness", littéralement "entraînement croisé".


Des mouvements fonctionnels et constamment variés à haute intensité.

Le CrossFit est caractérisé par 3 choses :

  1. Des entraînements variés, avec des exercices regroupés en 3 catégories. La gymnastique, discipline qu'a pratiqué Greg; le cardio; et enfin l'haltérophilie ou la force athlétique.

  2. Des mouvements fonctionnels, idée commune avec la méthode naturelle. L'objectif est d'être prêt physiquement pour les gestes du quotidien.

  3. Des exercices de haute intensité, avec des séries de répétition.

Le CrossFit se pratique donc en salle, avec de l'équipement spécifique et la plupart du temps en groupe.






L'art du franchissement d'obstacles : le parkour



Le parkour (marque déposée) est une discipline qui consiste à franchir rapidement et efficacement des obstacles, qu'ils soient naturels ou urbains. Il est aussi appelé course libre ("free running" ou "freerun" en anglais).

À l'origine inventé par David Belle dans les années 90, il est directement inspiré du parcours du combattant (d'où son nom). On y retrouve le principe de franchissement d'obstacle, auquel le free running ajoute plus ou moins d’acrobaties, là où le parkour se veut plus utilitaire et efficace.


"C'est une méthode d'entraînement qui nous permet de faire face aux obstacles"

David Belle, inventeur du parkour


Le parkour se pratique donc en extérieur, voire en salle pour certains entraînements, et sans matériel.






Le plus ancien : le street workout, ou la callisthénie




Le street workout ("entraînement de rue"), ou callisthénie (du grec "kalos", beau, et "sthenos", force) sont des termes assez larges qui définissent des mouvements et techniques issues de la musculation au poids du corps et de la gymnastique. L'histoire raconte que les grecs pratiquaient déjà sous une certaine forme à l'époque antique.


Aujourd'hui, on pratique la plupart du temps en groupe, sur des structures extérieures (avec barres parallèles, horizontales, échelles...). Les mouvements sur lesquels sont basés la discipline sont les pompes, tractions, dips, squats, fentes, et les relevés de bustes et de jambes. On peut ajouter à cela plus ou moins d'acrobaties et d'équilibre pour ajouter un côté spectaculaire.






Pour conclure


Pour résumer, nous pouvons simplifier les pratiques ainsi :

  • Méthode naturelle = entraînement complet en extérieur, sans matériel autre que ce que la nature propose. Finalité : "être fort pour être utile".

  • CrossFit = entraînement complet en intérieur, avec matériel spécialisé. Finalité : se maintenir en bonne santé.

  • Parkour = franchissement d'obstacles en extérieur, sans matériel hors ce que l'environnement naturel ou urbain propose. Finalité : gagner en liberté.

  • Callisthénie = entraînement complet en extérieur, avec peu de matériel. Finalité : se maintenir en bonne santé, auquel parfois s'ajoute le côté spectaculaire.




 

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page